Fin des cloisons en BTC

Ca y est, on a fini les cloisons en brique de terre compressée ! C'était beaucoup plus de boulot que prévu, mais le résultat en valait largement la peine. On est en train de faire les quelques cloisons en volige-paille qui manquaient, et puis on va pouvoir attaquer les murs en paille.

On est aussi monté sur le toit avec Michel, pour ouvrir à un autre endroit, dans l'idée de changer les bottes qui avaient pris l'eau (à cause des fuites dans le pare-pluie). Et ben tout est sec !!! On est même aller voir une botte témoin qui était encore complètement trempée quand on avait ouvert en janvier, et qu'on avait laissée pour voir comment elle se comporterait, ben elle est complètement sèche elle aussi. C'est fou ! C'est la bonne nouvelle de l'année, ça !
Donc on a enchaîné direct avec une nouvelle couche de pare-pluie cette fois si posée dans les règles, on est en train de poser les liteaux, et un week-end tuiles est prévu le 28-29 mars. cloisons-finies.jpg

Alors, les cloisons ont été finies grâce à Michel, mais aussi grâce à pleins de visiteurs qui sont venus filer des coups de main. Dans l'ordre : Erwin et Delphine, Loys, Denis, qui est venu samedi dernier faire une cloison volige-paille avec moi. Merci beaucoup à tous !! cloison-douche.jpg La cloison qui séparera notre chambre et la douche (notez la petite porte d'accès direct sur la gauche)

cloison-lavee.jpg la cloison qu'on avait faite en février avec Charlie, avec les briques lavées et les joints teintés par Erwin et Delphine (qui ont fait ça très très bien)

cloison-chouchou.jpg Gabin aussi fait des cloisons

ossature-cloison.jpg Mise en place de l'ossature de la dernière cloison (entre les deux poteaux qui portent la faîtière).

echaufaudage-cloison.jpg Toujours aussi inventifs question échafaudage

rallonge-regle.jpg Cette dernière cloison faisant 5m au dessus des portes, notre règle de 4m ne suffisait plus. Michel a donc relié une règle de 3 et une règle de 2 par une planchette.

dernier-rang.jpg Pour les derniers rangs, plutôt que de s'embêter à remplir les joints par le côté, je met les brique une à une, en "collant" le mortier du joint sur la brique précédente.

Commentaires

1. Le lundi, juillet 20 2009, 15:40 par Yanart

Joli travail! Je suis impressionné par la vitesse de pose annoncée: 40 à 60 briques à l'heure et par personne !!! Cela comprend-il la réalisation du mortier et la finition des joints ?
Je suis en train de monter moi aussi une cloison en BTC, mais avec des briques beaucoup plus artisanales, et donc un état de finition qui n'a rien à voir avec les vôtres, mais ma vitesse doit plutôt être d'une quinzaine à l'heure au max. Bon c'est sur, comme j'ai des montants en bois tous les 60 cm, ça m'oblige à faire beaucoup plus de découpes, et j'ajoute dans mon mortier un peu de terre...
Et comment faites vous pour laver les briques et teinter les joints? Car j'ai l'impression qu'une fois sec il n'est plus possible de nettoyer les briques, et vos joints mon l'air d'être déjà terminé après la pose des briques: Je ne vois donc pas comment les teinter après coup...
Merci d'avance pour vos réponses...

2. Le lundi, juillet 20 2009, 16:10 par Matthieu Brunet

40 à 60 briques par personne et par heure ? j'ai dit ça quelque part ??? non non non, c'est beaucoup moins ! En gros, on a jamais réussi à faire plus de 8 rangs par jour, à deux. C'était des rangs de 11 briques en moyenne, soit 5,5 briques par personne et par heure, mortier et lissage des joints compris, mais sans le nettoyage des briques.

Pour le nettoyage, au début, on a essayé de le faire au fur et à mesure, mais le problème, quand le mortier est encore un peu frais, ça le dilue, et finalement, on salie plus qu'on ne nettoie. Du coup, on s'est mis à attendre de plus en plus longtemps pour le faire, et jusqu'à présent, ça n'a jamais posé de problème. Mais on avait quand même essayé de travailler le plus proprement possible, et au moment de lisser les joints, on nettoyait à la truelle. Ce qu'il reste ensuite à nettoyer, c'est juste les traces blanches, et ça se fait à l'éponge. Et on s'est aperçu en le faisant à l'éponge que la terre des briques se mouillait, colorait l'eau de l'éponge, qui elle-même colorait les joints, même après séchage.

3. Le lundi, juillet 20 2009, 17:31 par Yanart

OK, ça correspond beaucoup plus à ce que je fais aussi ! Pour les 40 à 60, j'ai vu cette info dans l'article suivant: http://www.maison-paille.net/post/2... mais peut-être est-ce une incompréhension de ma part ! Moi, pour nettoyer, je le fais assez rapidement et à la brosse. Pour contre à quoi correspond l'opération de teinter les joints après le montage des briques ?

http://nifnif.over-blog.com/

4. Le lundi, juillet 20 2009, 21:08 par Matthieu Brunet

ah oui, en effet, c'était 40 briques par jour, qu'il fallait lire, et non par personne... j'ai corrigé cette coquille !

5. Le samedi, novembre 7 2009, 09:58 par jean luc

génial quel courage, j'aurai voulu savoir ce que vous appelez une cloison volige paille, peut on faire ça à l'intérieur et laisser la paille apparente entre deux pieces

6. Le samedi, novembre 7 2009, 15:15 par Matthieu Brunet

On peut, mais ce serait beaucoup trop poussiéreux. Dans mon cas, les cloisons sont enduites de terre des deux côtés, avec soit une finition chaux, soit une nouvelle couche de volige rabotée.

Cette technique de cloison est rapide, économique et efficace. En voici les étapes :

* construire une ossature avec des tasseaux de 4x5 environ

* clouer ou agrafer (avec une agrafeuse pneumatique) de la volige des deux côtés, à claire-voie, et à 45°. Faire re-scier à volige pour qu'elle fasse moins de 10cm de large.

* Agrafer sur la volige un geofilet en jute

* passer une couche de barbotine pour bien coller le géofilet au bois

* faire immédiatement un enduit terre-paille de 2cm d'épaisseur / ou attendre le séchage de la barbotine, et poser du lambris en finition (ou un autre matériaux)

Coût au m2 de cloison (2 faces) :

* bois : 6€

* géofilet : 4€

* terre : trois fois rien

* main d'oeuvre : 3h (très très approximatif)